Covid-19: Israël débute sa campagne de vaccination auprès des jeunes de 16 à 18 ans

·1 min de lecture

Cette semaine, les autorités sanitaires israéliennes ont ouvert la vaccination aux 16-18 ans. Deux raisons motivent cette décision : d’abord, permettre aux plus jeunes de passer leur baccalauréat, ensuite faciliter leur entrée à l’armée, puisque le service militaire est obligatoire dans le pays. Reportage au Pais Arena, la salle omnisports de Jérusalem, transformée en centre de vaccination.

Avec notre correspondant à Jérusalem, Sami Boukhelifa

Les appels résonnent sous le dôme du Pais Arena, c’est au tour d’Adim, 17 ans de se faire vacciner contre le Covid-19 : « Je voudrais retourner à l’école et revenir à la vie normale. Ce qui me manque le plus, ce sont mes amis, ma vie sociale et les cours de conduite. »

Plus d'un quart de la population vacciné

Adim est mineur, pour se faire vacciner il a besoin de l’autorisation de ses parents. C’est sa mère Noémie, qui l’accompagne. « L’année scolaire a commencé le 1er septembre et depuis, je crois qu’Adim n’est allé à l’école qu’une dizaine de jours. Je trouve que ce n’est pas normal pour un jeune de son âge de passer ses journées tout seul, face à son ordinateur, sans vie sociale, sans contact et sans voir ses professeurs, se plaint Noémie. De plus, il passe son bac cette année, donc cette situation n’est vraiment pas normale ».

Comme Noémie, Shirli, mère de famille, est aussi venue avec ses deux garçons : « Mon fils ainé doit se faire vacciner, parce qu’il entre à l’armée pour poursuivre ses études ».

Israël a déjà vacciné plus du quart de sa population. En incluant désormais les adolescents, les autorités espèrent rouvrir rapidement les lycées.

►À lire aussi : Vaccination des Palestiniens: Amnesty dénonce une «discrimination institutionnalisée»