Covid-19: Israël commence sa campagne de vaccination avec Benyamin Netanyahu

·2 min de lecture

C'est le début de la campagne de vaccination en Israël, précisément à un moment où l'on assiste à une nouvelle flambée du virus et où il est question d'un nouveau confinement, le troisième depuis le début de la pandémie. Le pays de neuf millions d'habitants a recensé plus de 370 000 cas, dont 3 057 décès.

Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

Comme prévu, c’est le Premier ministre Benyamin Netanyahu qui a été le premier en Israël à être vacciné. La vaccination était en direct sur toutes les chaînes de télévision à l’ouverture des journaux télévisés du soir. Pour donner l’exemple, a-t-il proclamé : « On peut le dire : une petite piqûre pour un homme, un bond de géant pour la santé de tous. Bonne chance. Allez vous faire vacciner. »

La campagne de vaccination commence effectivement ce dimanche en Israël. Tout d’abord par l’immunisation des membres du corps médical. Suivi immédiatement par les personnes âgées de plus de 60 ans et celles atteintes de maladies chroniques.

Une immunité collective envisagée pour mai 2021

Au total, Israël a commandé plus de 14 millions de doses de vaccins des laboratoires Moderna et Pfizer. Les spécialistes de la santé estiment que vers la fin du mois de mai une immunité collective pourra être obtenue dans le pays. Mais parallèlement, le nombre de nouvelles contaminations augmente.

Le cabinet devrait prendre dans la journée de nouvelles mesures restrictives, notamment la fermeture des commerces non essentiels. Et depuis dès ce dimanche matin, toutes les personnes entrant en Israël devront se placer en isolement pour deux semaines; cela comprend aussi les Israéliens revenant des Émirats arabes unis, pourtant considéré comme pays vert.

►À lire aussi : Les Palestiniens en Cisjordanie ou dans la bande de Gaza devront attendre pour le vaccin