Covid-19 : Israël commence à administrer une quatrième dose aux personnes vulnérables

·1 min de lecture
© JACK GUEZ / AFP

Un an après avoir lancé une première campagne de vaccination anti-Covid , Israël a commencé vendredi à administrer une quatrième dose de vaccin à des personnes vulnérables dans l'espoir d'atténuer les effets d'une nouvelle vague de contaminations liée à la propagation du variant Omicron. Les autorités sanitaires ont donné jeudi le feu vert à la quatrième dose pour les personnes immunodéprimées à la suite de la campagne de doses de rappel à l'été 2021. Dès le matin, des doses ont été administrées à l'hôpital Sheba, situé à Ramat Gan en banlieue de Tel-Aviv, chez des patients ayant subi des transplantations cardiaques par exemple.

"Au début, j'étais inquiète, mais après avoir parlé à mon docteur je me suis sentie rassurée, car elle m'a dit que c'était une bonne chose à faire, que cela allait nous aider, alors je me sens bien à présent", a dit Rinat Orion, une femme de 50 ans ayant subi une transplantation cardiaque et donc considérée comme une personne vulnérable en cas de contamination au Covid-19. Cet hôpital avait entamé lundi un essai clinique en administrant une quatrième dose du vaccin anticoronavirus à ses soignants. "Nous avions obtenu de bons résultats avec la troisième dose qui n'avait d'ailleurs pas causé d'effets secondaires si ce n'est de légères douleurs localisées (...) Nous sommes impatients de voir la réponse à cette quatrième dose", a déclaré vendredi Dr Galia Rahav.

Une quatrième dose pour les personnes âgées

L'administration d'une quatrième dose permettra d...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles