Covid-19: Israël autorise la vaccination des enfants de 5 à 11 ans

·2 min de lecture
Un enfant de 8 ans reçoit une injection de vaccin contre le Covid-19, le 5 novembre 2021 à Southfield, dans le Michigan (illustration) - JEFF KOWALSKY © 2019 AFP
Un enfant de 8 ans reçoit une injection de vaccin contre le Covid-19, le 5 novembre 2021 à Southfield, dans le Michigan (illustration) - JEFF KOWALSKY © 2019 AFP

Après Cuba et les États-Unis, Israël a autorisé mercredi la vaccination contre le Covid-19 des enfants de 5 à 11 ans, selon plusieurs médias tels qu'i24News et le Times of Israël. Les enfants recevront des doses spécialement adaptées du sérum mis au point par Pfizer.

La décision a été votée par 73 experts médicaux sur 75 d'un panel gouvernemental, indique i24News.

La campagne commencera en novembre

Selon le directeur général du ministère de la Santé Nachman Ash, cette nouvelle phase de la vaccination devrait commencer dans le courant du mois de novembre.

"Il ne serait pas judicieux d'attendre une nouvelle hausse de la morbidité", a-t-il déclaré.

Aux États-Unis, la vaccination de cette tranche d'âge a commencé la semaine passée. En une semaine, quelque 900.000 enfants ont reçu une première dose du vaccin de Pfizer. On recense dans le pays environ 28 millions d'enfants de cet âge-là.

En France, la vaccination n'est autorisée qu'à partir de 12 ans à ce stade. Sur TF1 mercredi soir, le ministre de la Santé Olivier Véran a assuré qu'"il n'y aurait pas de décision avant la toute fin d'année, ou alors le début de l'année 2022", évoquant la nécessité d'attendre d'abord un feu vert des autorités sanitaires européennes mi-décembre avant de saisir les autorités françaises.

876450610001_6281315143001

Efficace à plus de 90% chez les enfants, selon Pfizer

Pfizer avait indiqué, fin octobre, que son vaccin était efficace à 90,7% pour prévenir les formes symptomatiques de la maladie chez les enfants de 5 à 11 ans, selon des essais cliniques réalisés sur environ 2250 enfants de cette tranche d'âge. 1500 avaient reçu le vaccin et 750 un placebo. Ils avaient été suivis au moins deux mois après les injections.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles