Covid-19: Israël élargit la vaccination aux femmes enceintes

·2 min de lecture

Mi-février, les autorités sanitaires israéliennes ont préconisé la vaccination des femmes enceintes contre le Covid-19. Un mois plus tard, une première étude révèle d’excellents résultats. Le vaccin Pfizer BioNtech utilisé dans le pays, est efficace à 97% et il protège aussi bien la mère que l’enfant à naître.

Avec notre correspondant à Jérusalem, Sami Boukhelifa

Daniella a 26 ans, elle est enceinte de quatre mois. « J’étais très inquiète et je voulais vraiment me faire vacciner. Ces derniers temps nous avons beaucoup entendu parler de femmes enceintes qui ont perdu la vie à cause du Covid. Pour moi, ce virus est plus dangereux que le vaccin », dit-elle.

C’est Yoel, le mari de Daniella qui l'a conduite au centre de vaccination. Lui a déjà reçu ses deux doses en janvier dernier. « Au début, ils ont recommandé la vaccination des femmes enceintes après le premier trimestre de grossesse, parce qu’en début de grossesse, c’est là qu’il y a des risques de fausses couches généralement. Et ils ne voulaient pas que les gens accusent le vaccin en cas de problème. Mais cette recommandation a très vite été abandonnée et des femmes en début de grossesse ont été vaccinées », détaille-t-il.

Dans le centre médical, pas de queue, pas d’attente. À peine arrivée, Daniella est déjà vaccinée. « Maintenant, je dois attendre 15 minutes ici pour être sûre que je ne réagis pas mal au vaccin. Après, je pourrai rentrer chez moi. Pour le moment, je me sens bien et j’espère que je n’aurai pas d’effets secondaires. De toute façon, j’ai posé un jour de congé demain au cas où… donc, ça va aller ».

Les effets secondaires sont généralement des syndromes grippaux et de la fatigue. Mais grâce à la vaccination, les mères sont protégées et les enfants naissent avec des anticorps contre le Covid-19, selon des chercheurs israéliens.

► À lire aussi : Covid-19: en Israël, des résultats encourageants deux mois après le début de la vaccination