Covid-19 : comment les intervenants du documentaire "Hold-up" réagissent-ils à sa diffusion polémique ?

franceinfo
·1 min de lecture

"Ma seule intention était de proposer enfin un autre son de cloche sur la gestion de cette épidémie et d'ouvrir le débat." Quelques jours après la sortie du documentaire Hold-up, Pierre Barnérias, son réalisateur, s'est expliqué sur Twitter samedi 14 novembre. Et pour cause, certains intervenants ont émis de vives critiques à l'encontre du film de 2h43 prétendant dénoncer les "mensonges" autour de la pandémie de Covid-19, dans lequel ils apparaissent. Hold-up défend notamment la thèse selon laquelle les puissances mondiales étatiques ou les GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon) organisent une manipulation des populations à travers le Covid-19 qui serait un virus créé de toute pièce.

Parmi la trentaine de personnes interrogées en qualité de politiques, professionnels de santé ou citoyens en alerte sur la crise, plusieurs d'entre elles ont donc émis un droit de suite à leur intervention. Franceinfo fait le point sur la position des principaux intervenants, qu'ils se désolidarisent du documentaire ou qu'ils en assument la tonalité complotiste malgré la polémique.

Ils regrettent leur passage

La sociologue Monique Pinçot-Charlot, présente pendant quelques minutes à la fin du documentaire et reprise dans la bande-annonce de celui-ci, a évoqué ses "regrets" dans une série de 12 messages postés sur le compte Twitter (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi