Covid-19 : les intermittents du spectacle occupent les théâtres

Les intermittents du spectacle qui occupent depuis une semaine le théâtre de l’Odéon, à Paris, ont fait des émules. À Lille (Nord), le théâtre du Nord arbore, lui aussi, une banderole où s’inscrit en lettres rouges le mot "occupé". Depuis la nuit du jeudi 11 mars, des intermittents occupent donc les lieux. À l’intérieur, une quinzaine de personnes s’est installée au sous-sol, contente de réinvestir un théâtre où plus aucun spectacle ne se joue depuis un an, mais inquiète. Une inquiétude qui se propage Une comédienne craint de se retrouver au RSA dans quelques mois. "Il y a des spectacles qui ont été reportés, d’autres sont en train de se créer, on pourra peut-être la (quoi une pièce ?) jouer, mais pas la saison prochaine, celle d’après. Et entre les deux, on fait comment pour vivre ?", s’interroge Nathalie Desrumaux. Une inquiétude partagée à Nantes (Loire-Atlantique), Brest (Finistère) ou encore Poitiers (Vienne). Une dizaine de théâtres a rejoint le mouvement initié par l’Odéon.