Covid-19 en Inde: l'État du Maharashtra en manque de tests PCR

·2 min de lecture

L’Inde continue à voir ses cas de Covid-19 augmenter de manière inquiétante. Le pays a enregistré plus de 150 000 cas sur les dernières 24 heures, un record pour le pays depuis le début de l’épidémie. Un tiers de ces cas sont concentrés dans un État : celui du Maharashtra, où se trouve la capitale financière, Bombay. Les autorités régionales déploient de nombreuses mesures pour freiner la flambée des cas, mais manquent maintenant d’un outil crucial : les tests RT-PCR.

Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

Le Maharashtra vient de lancer une politique de tests tous azimuts : depuis samedi 10 avril, tout conducteur de transport en commun, livreur ou ouvrier doit présenter un test virologique RT-PCR négatif pour entrer dans un bâtiment ou commencer son travail. Le résultat est valide pendant 15 jours.

Embouteillages dans les laboratoires

Le nombre de tests a donc explosé, mais cela a également entraîné pénurie de matériel et embouteillage dans les laboratoires. Il faut maintenant attendre deux ou trois jours avant de pouvoir faire ce test. Les scientifiques trouvaient déjà cette mesure peu efficace, car une personne peut être infectée dès le lendemain de son résultat et propager le virus pendant cette période de quinze jours.

L'appareil sanitaire régional fragilisé

Mais ce zèle fragilise maintenant l’appareil sanitaire de cette région de plus de 120 millions d’habitants, épicentre de l’épidémie en Inde. Pour compenser, les autorités recommandent de réaliser des tests rapides de détection antigènes, qui sont pourtant moins efficaces. Le Maharashtra doit déjà composer avec une pénurie de vaccins. Depuis le début de la crise, plus de 169 000 personnes ont succombé au Covid-19 en Inde, quatrième pays le plus endeuillé du monde.

► À lire aussi : Covid-19: l'Inde n'exporte plus les vaccins qu'elle produit pour privilégier sa population