Covid-19 : l'aide internationale se met en place pour l'Inde, mais "chaque Etat de l'UE décide dans son coin", déplore Nathalie Colin-Oesterlé

franceinfo
·1 min de lecture

Les États-Unis, le Royaume-Uni et l'Union Européenne promettent de venir en aide à l'Inde qui a enregistré plus de deux millions de contaminations au Covid-19 en une semaine. Cette situation préoccupe également l'Europe. La députée européenne Nathalie Colin-Oesterlé déplore lundi 26 avril sur franceinfo le manque de coordination des 27 pays de l'Union européenne concernant les mesures de restrictions face au développement de nouveaux variants. "Aujourd'hui chaque État décide dans son coin", tacle-t-elle.

>> Covid-19 : pourquoi la situation semble désormais hors de contrôle en Inde

"Ce qui me dérange beaucoup, c'est qu'il n'y a pas de centralisation aujourd'hui sur les mesures de restrictions avec tel ou tel pays tiers à l'UE, et ça ce n'est pas normal, déplore Nathalie Colin-Oesterlé. Il faut que la Commission européenne coordonne les mesures qui sont prises en matière de lutte contre cette pandémie."

La députée européenne, également membre de la commission Santé Publique, a aussi détaillé l'aide promise par l'Union européenne à l'Inde. "L'Allemagne se prépare à fournir une aide d'urgence, poursuit-elle. La Belgique envoie 9 000 flacons d'antiviral, le remdesivir, d'une valeur de 3 millions d'euros, un médicament utilisé en Inde pour écourter la période de rétablissement. Et enfin, la France a annoncé un soutien en capacité d'oxygène, qui sera effectif dès cette semaine", assure la députée, qui précise qu'il s'agit "notamment de l'envoi de respirateurs."

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi