Covid-19 : les incertitudes de la stratégie française de vaccination

L’adjointe à la santé de la mairie, Anne Souyris, a annoncé vendredi 20 novembre que la ville se tenait prête à vacciner "30 à 40 %" de la population parisienne contre le Covid-19 "à partir de janvier 2021". De son côté, le gouvernement a déjà préréservé des millions de doses. Alors, dès le feu vert donné par l’Agence européenne du médicament, comment distribuer ces millions de vaccins, et surtout, comment les conserver ? Tout dépend, en réalité, du fournisseur. La conservation, un premier défi logistique Lors de sa prise de parole, mardi 25 novembre, Emmanuel Macron devrait évoquer la vaccination. "On voit bien que partout le calendrier s’accélère et la France se prépare. Le gouvernement explique qu’il planche sur plusieurs scénarios, sans dévoiler pour l’instant sa feuille de route. Dans l’entourage du président, on affirme qu’il est important d’être prêt, clair et transparent", précise la journaliste de France Télévisions, Anne Bourse, en direct de l’Élysée, à Paris. Pour l’heure, cependant, la défiance des Français à l’égard de la vaccination reste grande.