Covid-19: ces idées pas si consensuelles pour relancer la vaccination

·1 min de lecture
La métropole de Nîmes organise jusqu’au 18 juillet prochain un jeu-concours réservé aux personnes âgées de 18 à 25 ans, vaccinées ou ayant reçu une première dose.  (Photo: Montage Le HuffPost)
La métropole de Nîmes organise jusqu’au 18 juillet prochain un jeu-concours réservé aux personnes âgées de 18 à 25 ans, vaccinées ou ayant reçu une première dose. (Photo: Montage Le HuffPost)

VACCINS - “C’est trop peu, on a fait beaucoup mieux, on doit faire beaucoup mieux”, plaidait il y a quelques jours le Premier ministre Jean Castex. Le ralentissement de la campagne vaccinale contre le Covid-19 commence à inquiéter le gouvernement, qui brandit la carotte et le bâton pour atteindre les objectifs qu’il a fixés.

“Les prises de rendez-vous pour la première vaccination sont en décélération”, estime Jean Castex, augurant d’un été en pente douce. Pour tenter d’accélérer le rythme de vaccination le gouvernement entend donc mettre le paquet pour convaincre - sans contraindre - les derniers récalcitrants.

L’Assurance maladie va ainsi étendre ses campagnes d’appels et de textos, les médecins libéraux recevront la semaine prochaine la liste de leurs patients non vaccinés et les agences régionales de santé devraient organiser des “opérations spéciales (...) dans des espaces très fréquentés” auprès de “populations particulières” (étudiants, femmes enceintes, chauffeurs-livreurs) ou des “publics précaires” (travailleurs migrants, bidonvilles).

Mais ces moyens suffiront-ils à prévenir une quatrième vague épidémique? Certaines institutions ou pays ont des idées moins consensuelles pour accélérer la cadence, mais qui pourraient bien faire leurs preuves.

- Faire payer les tests PCR

C’est ce que recommande l’Académie de médecine. Dans un avis rendu mercredi 23 juin, elle juge nécessaire de “s’interroger sur le recours répété aux tests RT-PCR ou antigéniques qui sont offerts gratuitement sur le sol français à la différence de ...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles