Covid-19 : "On en a pour huit à douze semaines avec une activité très intense dans les hôpitaux"

franceinfo
·1 min de lecture

"On en a pour huit à douze semaines avec une activité très, très intense dans les hôpitaux", prévoit Stéphane Gaudry, professeur au service réanimation de l'hôpital Avicenne de Bobigny, en Seine-Saint-Denis. Interrogé mardi 23 mars sur franceinfo, il indique que la réanimation de son hôpital a déjà un taux d'occupation de 150%, alors que le pic des admissions liées au coronavirus Covid-19 devrait intervenir dans "15 jours à trois semaines". Le Pr Gaudry s'inquiète pour ses équipes de soignants "à bout de forces", qui ne ressentent plus le même soutien qu'il y a un an.

franceinfo : Avez-vous une impression d'accélération de l'épidémie ces jours derniers ?

Stéphane Gaudry : Cela fait une dizaine de jours qu'il y a une nette accélération avec une situation qui est de plus en plus préoccupante. Nous sommes à plus de 150% de taux d'occupation globale, puisque les patients non-Covid n'ont pas disparu et chargent le système de soins et de réanimation. Nous sommes donc dans l'incapacité totale de prendre en charge les malades en réanimation qui viennent de l'extérieur de l'hôpital. Nous sommes juste capables de prendre en charge les malades qui sont dans les secteurs d'hospitalisation conventionnelle lorsqu'ils se dégradent. Et encore, il y a un certain nombre de malades qui étaient déjà dans notre hôpital et qui ont dû être transférés dans d'autres hôpitaux de l'Assistance publique en Ile-de-France, pour être pris en charge dans des réanimations parce que nous n'avions plus de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi