L'huile de foie de morue, une arme pour lutter contre le Covid-19 ?

Maxime Poul
·3 min de lecture
Très riche en vitamine D, l'huile de foie de morue pourrait être efficace pour lutter contre le Covid-19.
Très riche en vitamine D, l'huile de foie de morue pourrait être efficace pour lutter contre le Covid-19.

La vitamine D ayant pour effet de prévenir les maladies respiratoires, des chercheurs norvégiens ont lancé une étude clinique afin d’évaluer si l’huile de foie de morue est efficace pour lutter contre le Covid-19.

Si l’huile de foie de morue en dégoûte plus d’un pour son goût si particulier, elle pourrait avoir des bienfaits plus qu’utiles en cette année 2020. C’est en tout cas ce qu’essaient de prouver des chercheurs de l’hôpital universitaire d’Oslo, en réalisant une étude clinique avec 70 000 volontaires pour déterminer si cette huile très riche en vitamine D a des vertus prophylactiques contre le Covid-19, comme le rapporte Le Monde.

Les consommateurs réguliers moins malades

L’idée part d’une première étude réalisée depuis le mois de mars par l’hôpital universitaire d’Oslo destinée à évaluer les risques face au virus. Environ 150 000 personnes, dont 2000 testées positives, ont répondu à différentes questions sur leurs habitudes. Les différentes réponses ont montré que les gens qui consomment régulièrement de l’huile de foie de morue sont moins souvent contaminées ou tombent moins gravement malades que les autres. Une différence “pas astronomique, mais suffisamment significative” pour que les chercheurs se penchent sur la question explique Arne Soraas, l’un des médecins et chercheurs cités par Le Monde.

À LIRE AUSSI >> Covid-19 : selon une étude, 80% des malades sont en manque de vitamine D

Ce n’est pas nouveau, la carence en vitamine D peut affecter le système immunitaire. Comme le rappelait l’OMS en 2017, des méta-analyses ont rapporté l’effet protecteur de la supplémentation en vitamine D sur les infections des voies respiratoires.

Le résultat n’est donc pas si surprenant qu’il peut paraître, là où “au moins un Norvégien sur cinq en ingurgite tous les jours”, rappelle le médecin. Dans ce pays gros producteur de poisson, il est d’ailleurs recommandé de prendre une cuillère d’huile de foie de morue par jour lors des mois en R (entre septembre et avril), lorsque les journées sont plus courtes.

La Norvège, bon élève face au coronavirus

Avec seulement 291 décès liés au coronavirus pour une population d’environ 5,5 millions d’habitants, la Norvège est l’un des pays les moins touchés par le coronavirus. De plus, elle a l’un des taux d’incidence les plus faibles d’Europe selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies. Il est cependant impossible de dire si c’est la consommation d’huile de foie de morue, la faible densité de population ou la discipline des Norvégiens ou une autre raison qui est à l’origine de cette réussite. Éléments de réponse dans plusieurs mois, à la fin de cette étude.

Ce contenu peut également vous intéresser :