Covid-19 : un homme arrêté alors qu’il s’apprêtait à recevoir sa 9e dose

·1 min de lecture
Après avoir reçu huit doses de vaccin contre le Covid-19, l'individu est considéré comme une mule.
Après avoir reçu huit doses de vaccin contre le Covid-19, l'individu est considéré comme une mule.

l est soupçonné de s’être fait injecter de nombreuses doses de vaccin pour fournir de faux pass, contre une rémunération. En Belgique, près de Charleroi, un homme a été interpellé dans un centre de vaccination alors qu’il s’apprêtait à se faire vacciner contre le Covid-19 pour la neuvième fois, rapporte L’Avenir.

Les faits se sont déroulés, dimanche 19 décembre. À son arrivée dans le centre, le visage de l’individu a semblé familier au personnel. Après vérification, il s’est, en effet, avéré que l’homme s’y était déjà rendu à huit reprises avec huit cartes d’identité différentes.

L’individu est considéré comme une mule

Finalement arrêté par la police, l’individu est considéré comme une mule. Habituellement, le terme est utilisé pour qualifier une personne qui transporte de la drogue dans son corps ou dans des bagages. Cette fois-ci, l’homme transportait, d’une certaine manière, des doses de vaccin anti-Covid. Son objectif était de vendre des Covid Safe Ticket, l’équivalent belge du pass sanitaire français. Pour cela, l’homme n’a pas hésité à se faire injecter de nombreuses doses de vaccin.

À LIRE AUSSI Une dose d'AstraZeneca, une autre de Pfizer... et si vous preniez un cocktail de vaccins ?

Une plainte avec constitution de partie civile va bientôt être déposée contre l'homme aux huit injections, ainsi que contre les personnes qui ont fait appel à son service, ont précisé nos confrères.

Ce contenu pourrait vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles