Covid-19 : pour Henri Guaino, la stratégie vaccinale est "un échec pour tout le monde"

Le gouvernement souhaite vacciner 10 millions de personnes à la mi-avril et utilise toujours comme base des critères de vulnérabilité et d’âge. Dans l’opposition, la stratégie vaccinale de l’exécutif est régulièrement sous le feu des critiques. "Je trouve qu’il y a beaucoup d’avis. Il y a quelque chose qu’on a l’air d’oublier, on n’a pas assez de vaccins. Tant que ce sera le cas, on n’aura pas le choix que d’établir des priorités", explique Henri Guaino, ancien député et ex-conseiller spécial de Nicolas Sarkozy. Il était l’invité du 23h de franceinfo. "Un double échec en France" "La vraie question est de savoir comment on peut faire pour avoir assez de doses le plus rapidement possible. Il faut d’abord vacciner ceux qui risquent de mourir", a-t-il poursuivi. Henri Guaino a ensuite estimé que la stratégie vaccinale était "un échec pour tout le monde". "Les Anglais ont déjà vacciné près de la moitié de la population avec une dose. L’Europe a complètement échoué. Il y a un double échec en France. Sur l’approvisionnement des vaccins qui est insuffisant et l’échec de la logistique. On a assisté à un désordre considérable. On doit résoudre cela avant de s’occuper de l’élargissement à d’autres populations", a-t-il détaillé.