Covid-19: "Heal the world", de Michael Jackson à la rescousse de la police de Bombay

Magali Rangin
·1 min de lecture
La police de Bombay cite une chanson de Michael Jackson pour la prévention contre le Covid. - Mumbai police - Twitter
La police de Bombay cite une chanson de Michael Jackson pour la prévention contre le Covid. - Mumbai police - Twitter

A Bombay en Inde, où l'épidémie de Covid prend des proportions dramatiques, la police tente de sensibiliser la population au port du masque. Sur son compte officiel Twitter, l'administration a ainsi publié ce message, vendredi:

"We can heal the world/Make it a safer place/You... We... And that mask up on our face #JustbeatIt" (Nous pouvons soigner le monde/En faire un lieu plus sûr/Vous, nous, et ce masque sur le visage).

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Et pour ceux qui n'auraient pas reconnu les paroles - un peu réécrites - de la chanson de Michael Jackson, Heal The World, extraite en 1992 de l'album Dangerous, un dessin du chanteur portant deux masques complète ce tweet. "There are people dying/If you care enough for the living/Make a better place/ Double mask up your face", peut-on encore lire (Il y a des gens qui meurent/Si vous vous souciez suffisamment de la vie/Rendez l'endroit meilleur. Portez deux masques).

Près de 20 millions de contaminations

En première ligne face à la pandémie, l'Inde a enregistré 370.000 nouvelles contaminations en 24 heures. Le pays a été endeuillé par 3.400 décès supplémentaires en 24 heures, ce qui porte le bilan total à plus de 219.000 morts pour près de 20 millions de contaminations.

L'Inde a étendu samedi la vaccination contre le Covid-19 à tous les adultes, soit quelque 600 millions de personnes. Mais plusieurs Etats sont à court de vaccins, malgré un gel des exportations des doses produites localement.

Si le port du masque est un des principaux geste barrière, porter deux masques n'est, selon les spécialistes, pas nécessaire et même plutôt contreproductif.

Article original publié sur BFMTV.com