Covid-19 : dans les Hauts-de-France, les centres aérés craignent de fermer leurs portes

·1 min de lecture

"36,6°C, tu peux y aller Maelline !". Chaque matin c’est la même rengaine : prise de température obligatoire pour les 60 enfants du centre de loisirs de Forest-sur-Marque, dans le Nord. À partir de 38°C, l’équipe ne prend aucun risque et un protocole sanitaire est mis en place. "Il faut isoler l’enfant, contacter le parent et sortir les enfants du même groupe pour pouvoir désinfecter la salle", précise Matilda, la directrice de ce centre aéré.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

À Mons-en-Barœul, Wambrechies ou encore Arras, les centres de loisirs ferment au compte-goutte dans les Hauts-de-France à cause de cas de coronavirus détectés. Pour éviter la catastrophe, certains centres aérés ont déjà renforcé leurs mesures d’accueil. Prise de température tous les matins, port du masque ou encore activités adaptées, les centres de loisirs sont contraints de revoir leur organisation.

"On a fait le choix de renforcer certaines mesures"

Ce centre aéré craint de devoir fermer comme bien d’autres. Une appréhension partagée par Hélène Darras, la responsable de "Rigolo Comme La Vie", une association qui gère une dizaine d’accueil de loisirs dans les Hauts-de-France. "Depuis 10 jours on voit la situation évoluer, on craint cette fermeture", s’inquiète-t-elle. Avant d’ajouter : "on a fait le choix de renforcer certaines mesures en demandant aux animateurs de porter le masque en continu sur toute la période estivale en extérieur".

>> Retrouvez tous les journ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles