Covid-19 : la hausse de la circulation du virus dans le Sud-Ouest inquiète l’exécutif

·1 min de lecture
En France, le nombre de malades dans les services de réanimation est passé sous la barre des 3 000 dimanche, pour la première fois depuis fin janvier.

Si le virus perd globalement du terrain en France, Gabriel Attal s'est inquiété mercredi de l'apparition de « signaux d'alerte » dans certains territoires.

Le combat contre le Covid-19 n'est pas encore gagné. Même si la situation globale s'améliore, la circulation du virus est en effet repartie à la hausse dans une partie de la France, en particulier en Occitanie et en Nouvelle-Aquitaine, a averti, mercredi 2 juin 2021, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal.

« Si le niveau global de la circulation du virus est comparable à celui du début de l'automne dernier, des signaux d'alerte se font jour dans certains territoires », a déclaré Gabriel Attal à l'issue du conseil des ministres. « En Nouvelle-Aquitaine, nous constatons des hausses parfois sensibles de la circulation du virus », avec un taux de reproduction qui « est repassé au-dessus de 1, ce qui signifie que l'épidémie gagne de nouveau du terrain », selon lui.

« C'est un signal d'alerte »

Il a souligné que « cette évolution défavorable est particulièrement marquée dans les Pyrénées-Atlantiques, où l'incidence a progressé de près de 80 % sur une semaine », et « dans une moindre mesure en Charente-Maritime, dans le Lot-et-Garonne, en Charente, dans les Landes et en Gironde ». « C'est un signal d'alerte », a souligné le porte-parole, appelant à ne « pas baisser la garde », tout en précisant que le niveau de circulation du virus restait « modéré ».

En France, le nombre de malades dans les services de réanimation est passé sous la barre des 3 000 dimanche, pour la première fois depuis fin janvier. Sur la vaccination, ouverte depuis lun [...] Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles