Covid-19 : les hôpitaux sous tension en Île-de-France

Près de Paris, à l'hôpital Foch, tous les lits destinés aux malades du Covid-19 sont occupés au service de réanimation mardi 16 mars alors que des lits venaient d'être rajoutés. Pas question de transférer des patients vers d'autres régions. L'équipe médicale va pousser les murs. "Concrètement, c'est créer des unités de réanimation et de soins intensifs au-delà des locaux habituels de réanimation, ce qui pose des problèmes très importants d'organisation surtout en personnel", explique le Dr Cerf, chef du service de réanimation à l'hôpital Foch de Suresnes (Hauts-de-Seine). 40% de taux de mortalité Des difficultés d'organisation d'autant plus que les soignants sont épuisés. "C'est toujours des patients dont l'état de santé se dégrade très vite. C'est une charge mentale assez importante", confie Gaëtan Dehors, un infirmier. En réanimation, le taux de mortalité a atteint les 40% à cause des variants.