Covid-19 : les hôpitaux londoniens débordés par l'afflux de patients

·1 min de lecture

Le journal The Times révélait jeudi 31 décembre qu'une note circulait parmi les cadres de la Sécurité sociale britannique (NHS). Celle-ci assurait qu'en raison de l'épidémie de Covid-19, les capacités des hôpitaux du nord-est et du centre-nord de Londres étaient "atteintes et avaient besoin d'aide". D'après les derniers chiffres de la NHS, datés du 22 décembre, 91% des lits des hôpitaux londoniens sont occupés. Certains hôpitaux sont déjà à saturation, comme le Kingston Hospital, où un seul lit reste disponible. Cité par la BBC, Martin Berry, porte-parole des ambulanciers, a estimé que de "dures semaines" étaient à venir et que la situation empirerait probablement.

Le Covid-19 met à rude épreuve le système de santé britannique, alors que les hôpitaux anglais accueillent désormais plus de patients atteints du coronavirus que lors de la première vague, a annoncé la NHS jeudi : 20.426 patients lundi matin contre 18.974 le 12 avril dernier. La courbe des hospitalisations, qui grimpe en flèche, suit celle des contaminations, qui ont atteint leur plus haut niveau historique mardi, à 53.275 nouveaux cas d'après le John Hopkins Institute.

Jusqu'à six heures d'attente dans les hôpitaux londoniens

Au Queens Hospital de Romford, à Londres, la consommation en oxygène des patients a dû être réduite afin de tous les approvisionner. Sadiya Chowdhury, reporter à Sky News, a rapporté que les patients de l'hôpital étaient désormais soignés directement dans les ambulances "parce qu'ils n'ont pa...


Lire la suite sur LeJDD