Covid-19 : de "Nous sommes en guerre" à la crainte d'un "troisième confinement", les six précédentes allocutions d'Emmanuel Macron

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

C'est la septième fois qu'Emmanuel Macron s'adresse aux Français et aux Françaises depuis le début de l'épidémie de Covid-19. Le président de la République devrait annoncer de nouvelles mesures pour faire face à la troisième vague, mercredi 31 mars à 20 heures. En attendant, franceinfo revient sur ses précédentes déclarations.

>> DIRECT. Suivez l'évolution de la situation et les annonces de l'exécutif

Le 12 mars 2020 : "Confiance dans la science"

Face à "la plus grave crise sanitaire depuis un siècle", Emmanuel Macron, le ton grave, annonce la fermeture des crèches, écoles, collèges, lycées et universités à partir du 16 mars.

Un mécanisme exceptionnel de chômage partiel pour les salariés contraints à rester chez eux va être mis en place, les interventions chirurgicales non urgentes seront déprogrammées. Mais les élections municipales du 15 mars sont maintenues.

"Un principe nous guide pour définir nos actions (...) et il doit continuer de le faire : c'est la confiance dans la science", déclare le président. La France compte alors 61 morts pour moins de 3 000 contaminés. Après le discours, droite et gauche prônent "l'unité nationale".

16 mars 2020 : "Nous sommes en guerre"

A peine quatre jours après sa première prise de parole, le chef de l'État revient dans les écrans de télévision. L'heure est grave. "Nous sommes en guerre", martèle le président qui annonce le premier confinement à compter du mardi 17 mars à midi.

Les déplacements sont strictement restreints, le mot d'ordre (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi