Covid-19 : Greta Thunberg ne se rendra pas à la COP26 si l'inégalité vaccinale entre pays riches et pauvres demeure

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Greta Thunberg proteste contre les inégalités d'accès aux vaccins contre le Covid-19 entre pays riches et pauvres. La militante suédoise, figure de la lutte contre le changement climatique, a déclaré vendredi 9 avril qu'elle ne comptait pas se rendre à la grande conférence climat COP26 de Glasgow (Ecosse) en novembre "si la situation continue comme aujourd'hui".

La jeune femme, qui a fêté ses 18 ans début janvier, a appelé le gouvernement britannique à repousser de nouveau la COP26, déjà reportée une première fois à cause de la situation sanitaire, si les inégalités vaccinales entre pays ne permettaient pas un accès égal des participants et des militants.

Elle a ainsi appelé les pays riches à partager leurs doses avec les populations à risques dans les pays pauvres "plutôt que de vacciner des jeunes en bonne santé". "Si ce n'est pas possible, je suggère de repousser [la COP26] pour que tout le monde puisse y participer dans les mêmes conditions", a-t-elle dit à l'AFP, confirmant une information de la BBC. "Les inégalités face à la crise climatique sont un sujet si criant que cela ne ferait qu'approfondir cet aspect" si la COP26 était maintenue, a-t-elle plaidé.

Les risques du "nationalisme vaccinal"

La jeune Suédoise n'exclut toutefois pas d'inverser sa décision si l'inégalité vaccinale se réduisait, a-t-elle souligné. "Bien sûr, j'adorerais participer à la COP26, mais seulement si tout le monde est sur un pied d'égalité", a-t-elle dit, faisant écho à l'Organisation (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi