Covid-19 : le grand flou de la vaccination des enseignants

Par Alice Pairo-Vasseur
·1 min de lecture
Emmanuel Macron, lors de son allocution, mercredi 31 mars, a annoncé que les enseignants pourraient bientôt être vaccinés.

Malgré les annonces, aucun calendrier précis de vaccination des professeurs n'est fixé, et ce, alors que les établissements scolaires doivent rouvrir le 26 avril.

« On espère être vaccinés au plus vite, ce sera le seul moyen de reprendre le travail sereinement », confie Margaux Andrieu, professeure des écoles à Paris. Il y a quelques jours, lors de son allocution du 31 mars, Emmanuel Macron a fait naître l'espoir chez les enseignants, dont nombre de syndicats réclamaient, depuis plusieurs mois, un accès prioritaire à la vaccination. « Une stratégie spécifique sera prévue pour toutes les professions les plus exposées, en particulier nos enseignants », assurait le président de la République tandis qu'il annonçait la fermeture des établissements scolaires pour quatre semaines, alors que les classes fermaient en cascade, au premier cas de Covid, en raison du nouveau protocole sanitaire. Le chef de l'État ne fixait toutefois ni calendrier ni ordre de passage à cette vaccination.

Un calendrier encore « brouillon »

Les enseignants seront éligibles « quand on aura vacciné les plus de 60 ans », précisait le lendemain le ministre de la Santé, Olivier Véran, sur France Inter. Douche froide pour la profession, dont la vaccination semblait soudain bien lointaine – le tour des sexagénaires s'ouvrant le 16 avril, celui des quinquagénaires à la mi-mai. « Notre objectif est que ce soit dans le courant du mois d'avril », tentait finalement de rattraper le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer trois jours plus tard. 

Mais cela ne signifie pas que tous les professeurs bénéficieront du vaccin ce mois-ci. Dans les faits, la [...] 

Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :