Covid-19 : la Grèce suspend le port du masque à l'ouverture de la saison touristique

© ARIS MESSINIS / AFP

Le port du masque en Grèce dans les espaces clos est suspendu depuis mercredi et au moins pour les trois mois de la haute saison estivale, marquant le pic des recettes touristiques dont le pays est très dépendant. Sauf dans les transports urbains (métro, trolley, tramway, bus), les maisons de retraite et les hôpitaux, le port du masque pour se protéger du Covid-19 n'est plus obligatoire dans les commerces, les banques, les services publics, les aéroports ou les cars interurbains, selon une directive des autorités sanitaires grecques. A l'école et l'université, il reste obligatoire pour les examens de fin d'année.

>> LIRE AUSSIEn Grèce, une grève de 24h fait rage pour dénoncer l'inflation historique

Aucune décision prise pour les bateaux et taxis

Quant aux bateaux et aux taxis, aucune décision précise n'a été prise mais la commission des épidémiologistes devrait aborder la question dans la journée, selon des médias. Le ministre de la Santé, Thanos Plevris, cité par la télévision publique ERT, a indiqué que dans les avions et les cars interurbains où les places sont numérotées, le port de masque n'est plus obligatoire, laissant entendre qu'une décision similaire pourrait s'appliquer aux bateaux reliant la Grèce continentale et les îles. Les autorités recommandent toutefois le port du masque en cas d'affluence.

A la mi-mai, le ministre avait annoncé la suspension des restrictions sanitaires avant l'ouverture de la saison touristique, en vertu "des données épidémiolog...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles