Covid-19 : la Grèce rouvre ses cafés et restaurants après 6 mois de fermeture

·3 min de lecture

Après six mois de fermeture forcée lié à la crise sanitaire, les cafés et les restaurants ont rouvert, lundi, en Grèce, avec des mesures strictes. Mais le gouvernement mise surtout sur la relance du tourisme, à partir du 15 mai, pour redémarrer l'économie.

Les rideaux de fer se sont enfin relevés en Grèce. Après six mois de fermeture, les cafés et les restaurants, partout en Grèce, ont rouvert leurs terrasses, lundi 3 mai, par des températures estivales. Sur la place du quartier huppé de Kolonaki, à Athènes, les clients affluaient au fur et à mesure en ce lundi férié, suivant la Pâques orthodoxe.

Assis à une table du café "Da Capo", Andreas Riminiotis se réjouit de reprendre "ses habitudes" et "une vie normale". "Avant la fermeture des cafés en novembre, je venais tous les matins prendre mon café ici, discuter avec mes amis. C'était mon passe-temps favori, mon remède à tous mes soucis !", explique le retraité qui a reçu les deux doses du vaccin Pfizer il y a quelques semaines.

"Aujourd'hui, j'ai l'impression de revivre, d'être ressuscité !", plaisante-t-il, en faisant référence à la Pâques orthodoxe, célébrée en Grèce ce weekend.

Soulagement

Pour Yannis Karagiannakis, serveur, c'est aussi un soulagement de reprendre le travail. "J'étais à l'arrêt depuis six mois, je tournais en rond, je déprimais...", avoue-t-il.

Au moins 330 000 personnes travaillent dans le secteur de la restauration. D'après le président du syndicat des restaurateurs, Yorgos Kavvathas, des dizaines de restaurants, bars et cafés ont déjà mis la clef sous la porte dans le centre d'Athènes et de Thessalonique. Six établissements sur dix sont menacés de fermeture.

"20 % des établissements ne disposent pas de terrasses", selon Yorgos Kavvathas qui s'inquiètent pour leur survie.

La réouverture des terrasses s'effectue avec des mesures strictes : les employés devront notamment réaliser des autotests une fois par semaine et porter des masques. Six personnes maximum à table sont autorisées et la fermeture des établissements est prévue à 23 h pour respecter le couvre-feu toujours en vigueur.

La Grèce prévoit de dépenser 11,6 milliards d'euros cette année pour compenser les effets de la pandémie, après 24 milliards l'an dernier.

Relance du tourisme

Le gouvernement grec mise surtout sur la relance du tourisme, à partir du 15 mai, pour redémarrer l'économie. Plus d'un quart de son revenu dépend de ce secteur.

"Nous avons de nouveaux alliés : la vaccination, les auto-tests et aussi le temps chaud qui nous font espérer que cette aventure sans précédent sera bientôt terminée", a assuré il y a quelques jours le Premier ministre, Kyriakos Mitsotakis.

Le gouvernement grec a accéléré sa campagne de vaccination ces derniers jours, en permettant notamment aux trentenaires de se faire vacciner. Plus de 3 millions de vaccinations ont été réalisés.

La Grèce compte quelque 345 000 cas de coronavirus et déplore plus de 10 400 morts pour une population de 10,8 millions d'habitants.

Avec AFP