Covid-19 : le gouvernement très attentif à l'évolution de la situation sanitaire

L'épidémie de coronavirus s'accélère et le variant britannique inquiète, début janvier. De quoi craindre un reconfinement ? "C'est une option à laquelle beaucoup pensent, mais qui n'est pour l'instant pas d'actualité, selon Matignon. Les prochains jours seront déterminants pour plusieurs raisons. D'abord, parce que les chiffres actuels de contamination - aux alentours de 20 000 par jour - sont très élevés. De plus, on devrait connaître les conséquences du Nouvel An en début de semaine", détaille le journaliste Jean-Baptiste Marteau, en duplex depuis Matignon lundi 11 janvier. Reconfinement ou couvre-feu étendu ? L'inquiétude principale provient surtout du variant anglais. "Si le nombre de cas explose, cela nécessitera d'autres mesures. Mais, attention, cela ne veut pas forcément dire qu'il y aura un reconfinement. Le couvre-feu a fait ses preuves, selon l'exécutif. Le faire débuter à 18 heures partout sur le territoire est une possibilité. Un nouveau Conseil de défense aura lieu mercredi 13 janvier, avant une éventuelle conférence de presse jeudi 14 si de nouvelles annonces s'imposent", conclut Jean-Baptiste Marteau.