Covid-19 : le gouvernement se réunit pour plancher sur le calendrier des rappels

·2 min de lecture

Le rappel de vaccin, pour qui et quand ? Le Conseil de défense de ce mercredi 24 novembre 2021 devrait apporter des réponses à cette question rendue pressante par l'accélération de l'épidémie de Covid-19, dont la contamination de Jean Castex est un exemple symbolique.

Dose de rappel de vaccin, port du masque... Ce mercredi 24 novembre 2021, le Conseil de défense va se réunir. Cette réunion gouvernementale, axée sur le renforcement de la riposte sanitaire face à la flambée de l'épidémie du Covid-19, permettra "d'aborder la question de l'extension de la troisième dose du vaccin, considérant les recommandations que nous avons obtenues des différentes autorités scientifiques et sanitaires," comme l'a indiqué mardi le ministre de la Santé, Olivier Véran, lors du lancement de la campagne d'hiver des Restos du Coeur.

Reprise épidémique

A l'isolement après son test positif lundi, le Premier ministre Jean Castex participera à distance à cette nouvelle réunion entièrement dédiée au sanitaire, suivie d'un Conseil des ministres. Symbole d'une épidémie qui dicte à nouveau l'agenda du gouvernement, à un mois de Noël.

Le nombre de cas quotidien (calculé en moyenne sur 7 jours) a doublé en neuf jours, passant de 10.000 le 14 novembre à 20.000 mardi. Même si les chiffres du mardi sont toujours élevés puisqu'ils intègrent des personnes qui n'avaient pas pu être testées le dimanche soir (seuls 5.000 cas positifs étaient ainsi recensés lundi soir), 30.454 cas positifs ont été recensés en 24 heures. Autre indicateur de la reprise épidémique : les classes fermées. Selon le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer, il y en a actuellement 6.000, contre 4.000 vendredi dernier.

Recommandations sanitaires

Face à cette recrudescence, l'exécutif mise plus que jamais, selon une source gouvernementale, sur "les deux outils à notre disposition" à savoir "la vaccination et le pass" sanitaire pour lequel les contrôles ont été renforcés.

Vendredi, la Haute autorité de santé (HAS), chargée d'inspirer la politique du gouvernement, a préconisé d'injecter la dose de rappel (le plus souvent une troisième dose) dès 40 ans, six mois après la vaccination complète. Logiquement, le gouvernement devrait donc entériner cette mesure mercredi. "Il y a très peu d[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles