Covid-19 : le gouvernement promet une campagne massive de tests salivaires dans les écoles, les syndicats sont dubitatifs

Alexis Morel
·1 min de lecture

C'est la rentrée pour les élèves de la région parisienne et d'Occitanie. Pour tenter de rassurer parents et professeurs, le gouvernement mise beaucoup sur les tests salivaires. Une nouveauté, pratique pour les plus petits, un simple crachat est nécessaire au lieu de l'écouvillon dans le nez.

>> Covid-19 : trois choses à savoir sur les tests salivaires déployés dans les écoles

À la tête du principal syndicat d'infirmières scolaires, Saphia Guereshi ne croit plus aux promesses chiffrées après son expérience des tests antigéniques ces derniers mois : "Quand on proposait 100 tests, il y avait 10 tests qui était réalisés parce que c'était un dispositif qui était mis en place à l'aveugle. On n'allait pas là où il y avait vraiment besoin. Les élèves n'avaient pas forcément le désir de se tester."

Une procédure assez lourde

Quelques tests ont déjà eu lieu la semaine dernière en zone A, mais cela doit vraiment commencer cette semaine. L'exécutif promet une campagne massive. "Il y aura rapidement 300 000 tests salivaires par semaine à l'école", selon Jean Castex.
L'arrivée des tests salivaires va-t-elle tout changer ? Pour le ministère de l'Éducation, la facilité du prélèvement permet un déploiement plus large, mieux accepté et un meilleur suivi de l'épidémie de Covid-19 en milieu scolaire. Plusieurs campagnes successives seront menées dans les écoles choisies, tous les 15 jours par exemple.

Mais la procédure est assez lourde, ce qui rend les syndicats dubitatifs. Les établissements (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi