Covid-19 : comment le gouvernement espère ouvrir plus de 2 000 lits de réanimation "dans les prochains jours"

franceinfo
·1 min de lecture

Il réclame à tous les Français "un effort supplémentaire". Emmanuel Macron a annoncé, mercredi 31 mars, de nouvelles mesures destinées à lutter contre la troisième vague de Covid-19 dans l'Hexagone. Avant de détailler les restrictions imposées aux citoyens, le chef de l'Etat a demandé "un effort des soignants d'abord, pour augmenter nos capacités en réanimation". Il a fixé un objectif chiffré, qu'il entend atteindre "dans les prochains jours" : "un peu plus de 10 000 lits", contre "7 000" à l'heure actuelle, selon lui (7 665 en réalité, dont 7 053 déjà occupés). Mais comment compte-t-il y arriver ?

>> Covid-19 : suivez notre direct au lendemain des nouvelles annonces

En ouvrant de nouvelles unités

Saluant la mobilisation des soignants pour "transformer des salles d'opération en salles de réanimation", Emmanuel Macron a évoqué des initiatives supplémentaires, comme "l'ouverture de nouvelles capacités d'accueil dans certains hôpitaux parisiens". Une nouvelle unité de réanimation doit ainsi ouvrir à l'hôpital Henri-Mondor de Créteil (Val-de-Marne), avec une capacité de 60 lits, a détaillé le ministre de la Santé, Olivier Véran, jeudi, sur France Inter. "On va être capables d'ouvrir plusieurs centaines de lits" en Ile-de-France, a-t-il précisé.

Des "lits éphémères de réanimation" ouvrent dans "les salles de réveil, les blocs opératoires ou les autres secteurs de médecine transformés en soins intensifs", avec du matériel supplémentaire, ajoute Bruno Mégarbane, chef du service (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi