Covid-19 : le gouvernement annonce un dépistage hebdomadaire du personnel dans les Ehpad, 1,6 million de tests antigéniques déployés

De nouvelles dispositions sanitaires vont être appliquées dans les Ehpad, pour enrayer la propagation de l'épidémie de Covid-19. "Nous recommandons d'organiser des dépistages des personnels des Ehpad de façon hebdomadaire à partir de la semaine prochaine", a déclaré, jeudi 19 novembre, Brigitte Bourguignon, ministre déléguée à l'Autonomie, lors d'un point-presse sur la situation épidémique. Pour ce faire, 1,6 million de tests antigéniques vont être livrés à ces établissements. "Ces dépistages sont essentiels pour réagir le plus vite possible, afin de repérer un éventuel cluster", a-t-elle estimé. Interrogée sur l'éventuel caractère obligatoire de ces campagnes, la ministre a indiqué que "sur le caractère obligatoire, on ne va pas le formuler de cette manière". Avant d'ajouter : "Mais il va y avoir l'organisation hebdomadaire d'une séance de dépistage pour tout le personnel, qui s'y prête très volontiers, parce que eux-mêmes sont très responsables".Un auto-questionnaire pour les visiteurs Brigitte Bourguignon a également annoncé de nouvelles mesures concernant les visites dans les Ehpad. "Un auto-questionnaire, strictement personnel et confidentiel devra être rempli par les proches, avant leur entrée dans l'établissement", a-t-elle expliqué, "afin de leur permettre d'évaluer par eux-mêmes le risque de faire entrer le virus dans l'établissement". Elle recommande également aux visiteurs, "sans que cela ne soit une obligation", d'effectuer un test PCR, 72 heures avant l'entrée dans l'établissement. Si cela est impossible, un test antigénique pourra également être réalisé en pharmacie, le jour de la visite."Les proches, rendant souvent visite aux résidents, pourront participer aux campagnes de dépistage hebdomadaires des professionnels" Brigitte Bourguignon, ministre déléguée à l'Autonomie lors d'un point-presse sur l'épidémieEn ce qui concerne le dépistage des visiteurs, c'est le principe de "responsabilité individuelle" qui s'applique. "On est toujours sur ce concept de liberté de chaque personne, mais aussi de responsabilité", selon la ministre de l'Autonomie."Ces recommandations seront aménagées dès que possible en fonction de la situation sanitaire", a précisé Brigitte Bourguignon. Au cours de cette conférence de presse, la ministre déléguée à l'Autonomie a fait état de "près de 1 600 Ehpad touchés par plusieurs cas de Covid", soit "plus d'un Ehpad sur cinq".