Covid-19 : la gestion de la crise déchire la classe politique

Emmanuel Macron continue d'assumer sa stratégie de lutte contre le Covid-19, alors même qu’un renforcement des mesures de restrictions pour faire face à l’épidémie de coronavirus est évoqué. "L'unanimité scientifique n'a jamais été au rendez-vous (...). Certains nous disaient : ’En février vous allez prendre le mur.’ On ne s'est pas pris le mur (...). On a pris des mesures proportionnées à la situation", a ainsi assuré le chef de l'Etat dans le Journal du Dimanche, daté du 28 mars. La majorité présidentielle parle, de son côté, d’un juste équilibre trouvé par le président. Macron "indigne", selon Le Pen Le Rassemblement national ne partage pas cependant le sentiment de satisfaction d’Emmanuel Macron. "C’est assez indigne de sa part de s’accorder autant de satisfecit avec un échec aussi lourd", a fait remarquer la présidente du RN, Marine Le Pen, dimanche midi sur France 3. Pour Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France et désormais officiellement candidat à la prochaine élection présidentielle, le chef de l’État devrait reconnaître ses erreurs. L'exécutif attend les dernières données sur l'épidémie avant un Conseil de défense mercredi et la mise en place éventuelle de nouvelles restrictions sanitaires.