Covid-19 : Gabriel Attal reconnaît des « erreurs » de l’exécutif

Source AFP
·1 min de lecture
Gabriel Attal a rappelé que la pandémie était « un drame mondial ».

Défendant la « cohérence » de l'action gouvernementale, le porte-parole a admis des erreurs, comme la gestion récente de l'attestation de déplacement.

Si Emmanuel Macron a refusé jeudi tout « mea culpa » pour avoir décidé fin janvier de ne pas reconfiner, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a, lui, admis mercredi des « erreurs » dans la gestion de l'épidémie, comme sur l'attestation de déplacement. Le président de la République doit s'exprimer mercredi soir à la télévision pour annoncer de nouvelles mesures destinées à freiner l'épidémie de Covid-19, qui s'aggrave.

« On a toujours regardé avec lucidité et humilité la gestion de cette épidémie. Il y a des choses qui ont été réussies. Il y a des points qui l'ont moins été. Il y a eu des erreurs, probablement. Je crois que l'important, c'est de le reconnaître », a déclaré le représentant du gouvernement interrogé à ce sujet à l'issue du conseil des ministres. « Il y a quelques jours ou quelques semaines, dans l'épisode autour de l'attestation, on sait reconnaître quand il y a des choses qui ne vont pas », a-t-il ajouté en référence à l'attestation que le gouvernement voulait mettre en place pour les sorties limitées à 10 kilomètres autour de chez soi dans les 19 départements confinés. Critiquée pour sa complexité, cette attestation avait été aussitôt simplifiée. Elle n'est finalement nécessaire que pour les déplacements durant le couvre-feu (de 19 heures jusqu'à 6 heures) et pour ceux qui dépassent les 10 km.

« Une lumière au bout du tunnel »

Gabriel Attal a rappelé que la pandémie était « un drame mondial » et que « ce que recherchent la France [...] 

Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :