Covid-19: pour Gabriel Attal, la fermeture des écoles est "une catastrophe éducative mondiale"

Ambre Lepoivre
·1 min de lecture
Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal visite un centre de vaccination à Saint-Maur-des Fossés, près de Paris, le 14 mars 2021 - Jacques WITT © 2019 AFP
Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal visite un centre de vaccination à Saint-Maur-des Fossés, près de Paris, le 14 mars 2021 - Jacques WITT © 2019 AFP

Faut-il fermer les écoles? La question ne cesse d'être posée alors que les établissements scolaires apparaissent comme un important vecteur du Covid-19. Mais, en opposition au risque sanitaire, les lourdes conséquences pour les élèves sont à mettre dans la balance.

"La fermeture des écoles est une décision loin d'être anodine en terme de décrochage scolaire, de détresse psychologique pour les élèves et en terme d'organisation pour les familles", a expliqué ce vendredi Gabriel Attal en déplacement à Troyes, dans l'Aube.

A ce titre, la France a jusqu'ici opté pour l'ouverture des écoles, après la fermeture lors du premier confinement.

Des protocoles sanitaires renforcés

"Chez nos voisins qui ont choisi de les fermer, comme l'Italie, on ne peut pas dire que la situation épidémique soit vraiment meilleure", selon le porte-parole du gouvernement.

Gabriel Attal estime que la fermeture des établissements scolaires est "une catastrophe éducative mondiale. La France, grâce à ce choix, peut y échapper. Mais cela veut dire que l'on doit renforcer les protocoles sanitaires. Pour les 19 départements concernés par le renforcement des mesures, les lycées vont passer à une demi-jauge par exemple, ce qui va permettre d'augmenter la distance entre les élèves", a-t-il détaillé.

Par ailleurs, Jean-Michel Blanquer a annoncé quelques heures plus tard que dans les 19 départements confinés, un cas de contamination entraînerait désormais la fermeture d'une classe dans tous les établissements scolaires. "Il n'y a pas de tabou dans la gestion de cette épidémie, insiste Gabriel Attal. Notre seul objectif est de protéger les Français. On a un attachement tout particulier à ce que les élèves puissent continuer à aller à l'école aussi longtemps que possible".

Article original publié sur BFMTV.com