Covid-19. Le G7 annonce une aide de 7,5 milliards de dollars pour un “accès équitable aux vaccins”

Courrier international (Paris)
·2 min de lecture

Les dirigeants du groupe des sept pays les plus riches, réunis vendredi 19 février en visioconférence sous la présidence de Boris Johnson, se sont engagés à plus de solidarité dans la lutte contre le Covid-19. Si l’enveloppe est globale, chaque pays met au pot à sa façon.

Emmanuel Macron avait indiqué la voie, dans un entretien au Financial Times publié vendredi 19 février, en demandant à ses partenaires du G7 plus de solidarité dans la campagne de vaccination avec les pays en développement. Les dirigeants du groupe des sept, réunis virtuellement sous la présidence du Premier ministre britannique Boris Johnson dans l’après-midi, se sont en effet engagés à un “accès équitable aux vaccins” en annonçant une aide totale de 7,5 milliards de dollars (6,2 milliards d’euros) pour la vaccination contre le Covid-19.

“Insoutenable”

Selon Emmanuel Macron, l’Europe et les États-Unis devraient consacrer 4 à 5 % de leurs doses de vaccin aux pays les plus pauvres. Le président français expliquait au Financial Times que les pays africains payaient les vaccins fabriqués dans les pays riches à des “prix astronomiques”. L’idée selon laquelle les vaccins sont réservés en priorité aux nations les plus développées conduit à “une accélération des inégalités mondiales inédite”, disait-il. C’est “politiquement insoutenable à terme parce que c’est ce qui permet d’installer une guerre d’influence des vaccins”.

À lire aussi: Vu d’Afrique. Dans la course aux vaccins, les pays riches sont égoïstes

Dans le communiqué publié à l’issue du premier G7 auquel participait le président américain Joe Biden, les dirigeants du sommet disent qu’ils veulent “faire de 2021 un tournant pour le multilatéralisme et pour façonner une reprise qui favorise la santé et la prospérité de nos peuples et de notre planète”. Les États-Unis, la France

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :