Covid-19 : vers la généralisation de la quatrième dose en France ?

·2 min de lecture
© Tolga Akmen / AFP

Alors que le pass vaccinal vient d'être adopté, une quatrième dose est déjà envisagée en France. Les autorités scientifiques étudient cette hypothèse pour les personnes âgées et les personnes fragiles. Pour le reste de la population, il n'en est pour l'instant pas question. L'OMS l'a d'ailleurs répété : l'administration de doses de rappel "n'est pas une approche à long terme".

La quatrième dose va-t-elle bientôt être généralisée en France ? Les autorités scientifiques scientifiques étudient cette hypothèse pour les personnes âgées et les personnes fragiles. Pour l'instant, seules les personnes sévèrement immunodéprimées sont aujourd'hui concernées par une quatrième dose.

Cela représente entre 250.000 et 300.000 malades : des personnes transplantées, des patients dialysés, ou encore des malades sous traitement immunosuppresseur. Leur système immunitaire très fragile ne permet pas de conserver les anticorps produits par la vaccination. Pour booster l'immunité, les autorités préconisent d'effectuer la seconde dose de rappel trois mois après la dernière injection.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

Pour le reste de la population, "une quatrième dose n'est pas envisagée pour l'instant", confiait Alain Fischer hier. Le président du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale estime qu'il n'y pas d'éléments qui incitent à une dose supplémentaire aujourd'hui.

En Israël, 600.000 personnes ont déjà reçu leur quatrième dose

Israël a un peu plus de recul. En effet, les plus de 60 ans et les soignants sont éligibles à une quatrième dose depuis trois semaines. 600.000 Israéliens ont déjà reçu ce deuxième rappel. Et les premières données sont concluantes explique Cyrille Cohen, immunologue à Tel-Aviv. "On se rend compte qu'il y a deux fois moins de risques d'être infecté avec le Covid-19 sous Omicron et trois fois moins de...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Coronavirus: Un vaccin nasal pour en finir avec la pandémie?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles