Covid-19 : les Franciliens se préparent pour un nouveau confinement

Alors que de nouvelles restrictions sanitaires vont être annoncées jeudi 18 mars, Paris se prépare à être reconfiné. Dans l'après-midi, mercredi, le téléphone de Frédéric Maret, coiffeur, sonne en continu et le planning de rendez-vous est complet. Si les clients ont pris leurs dispositions, le gérant cherche, quant à lui, des alternatives et s'organise en vue du couvre-feu. "On va s'adapter, travailler le lundi, plus tôt le matin si on peut commencer plus tôt (…) pour combler le manque du samedi, qui est quand même une grosse, grosse journée pour nous", explique ce dernier.Des incertitudes persistentLa perspective d'un nouveau confinement ne réjouit pas les Parisiens. "On commence sincèrement à en avoir ras-le-bol. On déprime, on en a marre", confie une passante. Si les librairies sont désormais considérées comme commerces essentiels, Karine Henry, de la librairie Comme un roman, pense aux autres commerçants. "Je ne peux pas m'empêcher de penser à tous ceux qui doivent rester fermer", souffle la librairie. Benoît Geray, un fleuriste, lui, devait organiser un événement samedi à Paris, et avait commandé des centaines de roses, qui pourraient finir à la poubelle. "Je ne sais pas s'ils vont me payer, tout ça, c'est assez compliqué à gérer", juge l'intéressé.