Covid-19 en France : situation fragile sur un « plateau haut »

Source AFP
·1 min de lecture
La situation est toujours tendue en France (illustration).
La situation est toujours tendue en France (illustration).

Un « plateau haut ». Au début de la deuxième semaine de vacances unifiée, la situation sur le front épidémique est toujours fragile et le gouvernement cherche à éviter une éventuelle propagation des « variants » du coronavirus, comme celui qui ravage le Brésil. Le nombre de malades du Covid-19 en « soins critiques » (réanimation, soins intensifs et surveillance continue) s'est stabilisé depuis une semaine, d'abord légèrement au-dessus de 5 900, légèrement en dessous depuis samedi.

Un niveau encore loin du pic de la première vague en avril 2020 (7 000), mais tout de même un « plateau haut », mettent en garde les médecins, comme l'épidémiologiste Dominique Costagliola lundi sur France Inter. Et comme les contaminations restent à un niveau élevé, « plus de 30 000 par jour », la France n'est « certainement pas dans une situation qui permet d'espérer une embellie proche » dans la lutte contre le virus qui a déjà causé plus de 100 000 morts, a-t-elle averti.

Objectif mi-mai

D'autant que les vacances scolaires, dont le gouvernement a unifié les dates sur tout le territoire à l'occasion des nouvelles mesures de semi-confinement imposées fin mars, s'achèvent bientôt. Les élèves du primaire doivent retourner en classe le 26 avril, collégiens et lycéens début mai. Pas de quoi « espérer une baisse massive [de la circulation du virus] d'ici à fin mai », selon cette spécialiste.

À LIRE AUSSIIsolement contraint : comment le gouvernement a brisé un tabou

Et ce alors que le gou [...] Lire la suite