France: nouvelles mesures dans le Nord face à la progression des variants du Covid-19

·1 min de lecture

Après la Moselle, le Nord de la France fait face à une augmentation inquiétante des variants du Covid-19. Dans ce département limitrophe de la Belgique, le variant anglais se propage rapidement, notamment à Dunkerque où la situation sanitaire s'est brutalement dégradée.

En France, dans le département du Nord, le nombre de nouveaux cas pour 100 000 habitants est passé de 384 à 515 en une semaine seulement.

Cette augmentation rapide du taux d'incidence a d'ailleurs poussé les maires de la communauté urbaine de Dunkerque à réclamer ce vendredi 12 février la fermeture des écoles, collèges et lycées, en anticipant d'une semaine les vacances scolaires prévues le 20 février dans cette zone.

Vaccination renforcée

Ce samedi, la préfecture du Nord annonce de nouvelles mesures, mais les écoles restent ouvertes avec quelques aménagements du protocole sanitaire. À partir de lundi, l'arrivée et la sortie des élèves en primaire seront décalées pour éviter les attroupements et donc les brassages.

En ce qui concerne les collèges et lycées, les effectifs dans les classes seront réduits. Une moitié des élèves fera cours en présentiel, et l'autre moitié en distanciel.

Par ailleurs, la vaccination sera renforcée à Dunkerque et ses alentours, et plus de contrôles aux frontières avec la Belgique et le Royaume-Uni sont aussi prévus pour limiter la propagation des variants du Covid-19 dans le département du Nord.

À lire aussi : Covid-19: la France recommande une seule dose de vaccin pour les personnes déjà infectées