Covid-19 en France : l'ouverture de la vaccination à tous les adultes avancée au 31 mai

·2 min de lecture

En France, la vaccination contre le Covid-19 sera ouverte aux plus de 18 ans à partir du 31 mai, a annoncé jeudi le Premier ministre Jean Castex.

La vaccination contre le Covid-19 sera ouverte à tous les majeurs dès le 31 mai, soit deux semaines avant la date initialement prévue, a indiqué, jeudi 20 mai, le Premier ministre, Jean Castex, lors d'un déplacement dans un centre de vaccination en Seine-Saint-Denis.

Les professions prioritaires, publiques ou privées, dont les enseignants, policiers, gendarmes, caissières ou conducteurs de bus, seront pour leur part éligibles à la vaccination dès le 24 mai, a également annoncé le chef du gouvernement.

Le Premier ministre était en déplacement au centre de vaccination de Gagny, en Seine-Saint-Denis, en compagnie du ministre de la Santé, Olivier Véran.

Cette accélération du calendrier intervient alors que la France a franchi le 15 mai le cap des 20 millions de personnes ayant reçu au moins une dose de vaccin. Le prochain objectif du gouvernement est d'atteindre les 30 millions de personnes primo-vaccinées au 15 juin.

>> À lire aussi : "Le pass sanitaire, un outil controversé pour sortir de la crise du Covid-19"

Dans la tranche d’âge 18-49 ans, ont déjà accès à la vaccination les personnes présentant des pathologies à haut risque, les femmes enceintes à partir du deuxième trimestre de grossesse et, depuis le 1er mai, tous les adultes atteints des comorbidités qui permettaient jusqu'ici la vaccination aux 50-54 ans.

Depuis le 10 mai, tous les Français de plus de 50 ans, sans condition, peuvent se faire vacciner. Dans les centres où il reste des rendez-vous disponibles la veille pour le lendemain, tous les adultes sans condition d'âge peuvent réserver un créneau, mais cette opportunité reste rare.

Des créneaux en centres de vaccination sont par ailleurs réservés depuis avril aux 55-59 ans très exposés au Covid-19 par leur profession, comme les enseignants, professionnels de la petite enfance, policiers, conducteurs de bus, routiers, caissières ou encore agents d'entretien.

Avec AFP