Covid-19 en France: le Conseil citoyen veut une communication «positive» pour la vaccination

·2 min de lecture

À la demande du Premier ministre, 35 citoyens ont été tirés au sort en décembre pour constituer un Conseil citoyen sur la vaccination Covid-19, sous l’égide du Conseil économique social et environnemental. Ils délivrent leurs premiers résultats après une consultation publique sur une communication pour augmenter l’adhésion à la vaccination et quels dispositifs mettre en place pour faciliter son accès.

Les travaux du Conseil citoyen ont débouché sur une quarantaine de recommandations, dont la moitié concerne la communication.

« On souhaite une communication positive et adaptée pour chaque catégorie de la population, présente Henri, l’un des citoyens du conseil. Pour les anciens, cela est déjà en cours de route avec les spots télévisés sur les personnes âgées. Mais aussi les plus jeunes, ainsi que les personnes réticentes ou frileuses à la vaccination et il faut aussi tenir compte du public précaire ou éloigné : les migrants, les sans-domicile-fixe ou les personnes isolées en campagne. »

Les citoyens insistent également sur la nécessité de faciliter l’accès à la vaccination en allant vers le public. Par exemple, en mettant à contribution les associations de terrain ou les unités mobiles existantes. Cela à l’image des camions pour le don du sang. Ils recommandent également que les territoires deviennent les lieux de décision et de coopération.

Les citoyens soulignent également un troisième point : « Nous souhaitons que soient évoquées les recherches sur les traitements, poursuit Henri, qui est porte-parole du collectif. Nous avons le sentiment que toute l’information qui circule est très axée sur les efforts de la vaccination, alors que l’enjeu des traitements nous paraît tout aussi capital. »

Ces premières recommandations ont déjà été remises au Pr Alain Fisher, le « Monsieur vaccin » du gouvernement, qui reviendra vers les citoyens, le 29 mars, afin qu’elles puissent être finalisées.

À écouter aussi : Covid-19: l'OMS se veut rassurante sur le vaccin AstraZeneca