Covid-19 : la France a connu un pic de décès le 7 novembre

Source AFP
·2 min de lecture
Dans un hôpital corse (photo d'illustration).

Selon l'Insee, le nombre de décès entre le 1er septembre et le 16 novembre 2020 était supérieur de 14 % par rapport à la même période en 2019.

Le pic de mortalité de la deuxième vague de l'épidémie de Covid-19 en France se serait produit le 7 novembre en France. En effet, selon des chiffres publiés vendredi 27 novembre par l'Insee, 2 281 décès ont été enregistrés ce jour-là. Entre le 1er septembre et le 16 novembre (derniers chiffres disponibles), les décès sont restés élevés en France, atteignant le nombre de 141 717, toutes causes confondues, soit 14 % de plus que pour la même période en 2019 et 16 % qu'en 2018.

« L'accélération des décès quotidiens depuis la mi-octobre est très nette », souligne l'Insee dans cette publication hebdomadaire. Ainsi, au cours de la première quinzaine d'octobre, le nombre de décès quotidiens s'élevait à 1 730 en moyenne (soit 7 % de plus qu'en octobre 2019). Au cours de la deuxième quinzaine, il était de 1 980 (soit 21 % de plus qu'en 2019 et 14 % par rapport à la première quinzaine d'octobre 2020).

Un pic inférieur à celui du printemps

Cette accélération s'est ensuite poursuivie la première quinzaine de novembre, mais à un rythme plus ralenti. Au cours de la première quinzaine de novembre, le nombre de décès s'élevait ainsi à 2 180 en moyenne chaque jour et un pic semble avoir été atteint le 7 novembre, avec un total de 2 281 décès survenus ce jour-là.

Lire aussi Covid-19 : comment les mafias profitent de la pandémie

Ce pic est toutefois inférieur à celui qui avait été atteint au cours de la première vague épidémique, le 1er avril, avec 2 810 décès. Selon des données e [...] Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :