Covid-19 : les Français croient-ils au retour d'une vie plus normale pour la mi-mai ?

Lors de son allocution, mercredi 31 mars, Emmanuel Macron a évoqué la réouverture des commerces, restaurants, cafés et lieux de culture pour la mi-mai. Ces annonces ont redonné un peu d'espoir à certains commerçants, comme Sylvie Payen, qui gère un marchand de glaces installé en face du Vieux-Port à Marseille (Bouches-du-Rhône). "Si tout le monde fait un effort, oui moi, j’y crois quand même, un minimum. Après, je pense qu’on n’aura pas la terrasse dans son intégralité, je pense qu’on va retravailler comme on a fait l’été dernier, avec les distanciations un peu partout, mais ça sera déjà un début", imagine celle qui a perdu 70 % de son chiffre d'affaires. "On ne se fait plus trop d’illusions" Certains Marseillais préfèrent toutefois jouer la prudence. "On nous avait déjà agité cette carotte mi-janvier, on nous l’avait agitée mi-avril, maintenant, c’est mi-mai, globalement, on ne se fait plus trop d’illusions", indique Paul Esperou-du-Tremblay, restaurateur. Gérants, cafetiers et clients, naviguent entre espoir et méfiance. Il faudra, dans tous les cas, attendre un recul de l’épidémie, avant de se réjouir.