Covid-19 : une plus forte concentration du virus dans les eaux usées peut indiquer une reprise de l'épidémie

La troisième vague se profile-t-elle en France ? Ce qui est certain, c’est que le nombre de cas ne faiblit pas et que plusieurs indicateurs montrent une reprise de l’épidémie, à l’instar de la présence du virus dans les eaux usées. Dans une station en Seine-Saint-Denis, des petites quantités d’eau sont prélevées et envoyées en laboratoire pour analyse. Les derniers prélèvements révèlent que la concentration du Covid-19 tend à augmenter ces derniers jours. Une augmentation de la circulation "La tendance montre qu’il y a une recirculation du virus, alors qu’on est à des niveaux de circulation qui sont déjà relativement élevés", observe Vincent Maréchal, virologue à l’Observatoire épidémiologique des eaux usées (Obepine). Plus précisément, le virologue note une hausse des génomes viraux dans les eaux usées entre le 4 et le 7 janvier 2021. De nombreux scientifiques tiennent désormais compte de ce vecteur dans leurs analyses de la circulation du Covid-19.