Covid-19 : un fort impact psychologique chez les soignants en réanimation

·2 min de lecture

La moitié des soignants travaillant dans les services de réanimation présentent des problèmes psychologiques, allant de la dépression au trouble de stress post-traumatique, selon une étude.

Cela fait déjà une année et demie que les soignants se battent courageusement pour sauver les vies des patients atteints de Covid-19. Une lutte épuisante qui a eu un impact significatif sur leur bien-être psychologique, notamment pour ceux travaillant dans les services de réanimation, pour qui chaque nouveau patient représente une nouvelle bataille entre la vie et la mort. Selon une étude publiée le 10 juin 2021 dans le, la moitié d’entre eux auraient développé diverses conditions psychologiques liées à ce stress, dont de l’insomnie, de la dépression et un syndrome de stress post-traumatique.

Des soignants sous le poids du stress et de l’angoisse

L’étude a recruté 515 soignants travaillant dans les services de réanimation ou des soins intensifs, y compris les infirmiers et les physiothérapeutes, en mai 2020 dans sept pays : le Royaume-Uni, la France, l’Italie, la Belgique, Taïwan, la Chine et l’Égypte, dont plus de la moitié (309) travaillaient en France. De ces 515 participants, seulement 11 d’entre eux avaient un historique de maladie mentale. Les participants devaient remplir des questionnaires sur le bien-être et l’anxiété, et leurs réponses ont été utilisées pour identifier différents troubles psychologiques. La grande majorité d’entre eux (78%) présentaient des signes d’insomnie, un sur trois (37%) des signes de dépression, et 28% un syndrome de stress post-traumatique. “Le grand nombre de patients hospitalisés pendant le pic de la pandémie a mis une pression considérable sur les réanimations et leurs employés, affirmait dans un Matthieu Komorowski, auteur de l’étude et chercheur à l’Imperial College London. Des facteurs comme l’isolation individuelle, la perte de soutien social pendant le confinement, combinés à des changements dans les conditions de travail, ont pu exacerber ces troubles.”

Ces soignants en réanimation étaient en première ligne dans la lutte contre le virus, donc les conséquences néfastes de l’infection étaient très présentes dans leur quoti[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles