Covid-19 : la fin de la gratuité des tests soulève des questions

·1 min de lecture
La fin de la gratuité pourrait faire chuter de 80 % le nombre de tests.
La fin de la gratuité pourrait faire chuter de 80 % le nombre de tests.

Les tests de dépistage du Covid ne seront plus gratuits à partir de la « mi-octobre », a prévenu Emmanuel Macron lors de son allocution du 12 juillet dernier. La mesure vise clairement à encourager à la vaccination, en privant les plus récalcitrants d?un moyen gratuit d?obtenir un pass sanitaire. Mais certains interrogent déjà sur ses effets pervers, relève Les Échos. Car outre la protection des malades et l?obtention d?un QR code, les tests renseignent également sur l?évolution de la pandémie en France.

Le gouvernement a commencé à travailler avec les biologistes sur la mise en place de ce déremboursement, rapporte le quotidien. Le test PCR coûte 49 euros à l?Assurance maladie, et le test antigéniques 25 euros. Un test négatif n?offre que 72 heures de pass sanitaire. « On s?attend à une chute de 80 % des tests PCR si le remboursement par la Sécurité sociale est réservé à des patients disposant d?une prescription médicale », confie au journal Laurent Kbaier, porte-parole de Biogroup, le leader du marché français des laboratoires.

« La vaccination seule ne suffira pas »

Difficile de prédire quelle sera l?évolution des comportements face à la vaccination. Si le test reste gratuit sur ordonnance, le passage par le médecin ralentit le diagnostic. On pourrait également craindre que les plus acharnés aillent feindre des symptômes chez leur généraliste ou aux urgences. Concernant la surveillance de l?épidémie, « on va devenir aveugles, le gouvernement en est tout à [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles