Covid-19: des figures du monde culturel attaquent en justice le gouvernement britannique

·2 min de lecture
Andrew Lloyd Webber en décembre 2019 - Jamie McCarthy - Getty Images North America - Getty Images via AFP
Andrew Lloyd Webber en décembre 2019 - Jamie McCarthy - Getty Images North America - Getty Images via AFP

Un groupe de personnalités britanniques du monde du spectacle dont le musicien Peter Gabriel ou le compositeur Andrew Lloyd Webber, frustrées des restrictions anti-Covid prolongées, ont lancé jeudi une action en justice pour forcer le gouvernement à publier les résultats d'un programme d'événements pilotes avec public.

Dans le cadre de ce programme, des événements live comme la cérémonie des Brit Awards, le Download Festival ou des matchs de football au stade de Wembley ont été utilisés pour évaluer la sécurité des rassemblements de masse en temps de pandémie.

Dans un communiqué, le groupe de personnalités a accusé le gouvernement de "rendre impossible la planification d'un spectacle en direct" en ne partageant pas les conclusions de ces tests pilotes:

"Ces événements ont été un énorme succès, à en croire le gouvernement lui-même dans plusieurs articles, montrant qu'avec les précautions opportunes, les événements live peuvent se dérouler à pleine capacité en toute sécurité", indique le groupe. "Mais le gouvernement a choisi de maintenir l'industrie du spectacle live sous de sévères restrictions", regrette-t-il.

La réouverture des salles de spectacle à pleine capacité était prévue le 21 juin, une échéance repoussée au 19 juillet, en raison d'une reprise des cas de coronavirus attribuée au variant Delta, initialement détecté en Inde.

Une "urgence" à agir

La semaine dernière, Andrew Lloyd Webber, connu pour les comédies musicales cultes telles Cats ou Le Fantôme de l'Opéra avait rejeté une offre du Premier ministre Boris Johnson pour que l'un de ses spectacles, la comédie musicale Cinderella, participe au programme pilote. Le compositeur a expliqué jeudi dans un communiqué avoir refusé que son spectacle soit choisi "à la dernière minute" pour ce programme.

Avec "d'autres voix" du théâtre et du spectacle "nous sommes obligés d'aller plus loin" afin de "voir les données qui sont utilisées pour étrangler notre industrie si injustement", explique-t-il.

Il a souligné "l'urgence" de la situation, au moment où les organisateurs de spectacles et de festivals s'interrogent sur la tenue de leurs événements pendant la période estivale. Le groupe de personnalités a également appelé à la mise en place d'un régime d'assurance soutenu par le gouvernement en cas d'annulation des événements.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles