Covid-19 : faute de doses, un centre de vaccination ferme ses portes

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Selon l'agence régionale de santé, la demande est supérieure à l'offre dans toute la région. (illustration)
Selon l'agence régionale de santé, la demande est supérieure à l'offre dans toute la région. (illustration)

Vacciner « au maximum », « tous les jours », « matin, midi et soir ». Voilà l'ambition affichée mardi 23 mars par Emmanuel Macron lors de son déplacement à Valenciennes (Nord). Il annonçait même des mesures pour « accélérer à partir de ce samedi ». Patatras. Quatre jours plus tard, à Denain, à moins de quinze kilomètres de là où s'est rendu le chef de l'État cette semaine, la campagne de vaccination contre le Covid-19 est victime d'un nouvel accroc. Selon France 3 Hauts-de-France, le centre de vaccination installé dans la salle des fêtes de la ville a dû annuler toutes les injections prévues ce samedi 27 mars.

Cinq cent cinquante créneaux avaient pourtant été réservés samedi, et la même chose le dimanche. Mais, alors que 1 200 doses étaient initialement prévues, les autorités n'en ont reçu que 246. Conséquence directe, le site a gardé ses portes closes ce samedi. Une situation qui survient alors que l'agence régionale de santé avait annoncé une opération « coup de poing » dans la région au cours du week-end. Mardi, Emmanuel Macron avait, pour sa part, annoncé 30 000 doses supplémentaires cette semaine dans la région et 30 000 autres la semaine prochaine. Alors, pourquoi cette pénurie ? Anne-Lise Dufour Tonini, la maire de Denain, interrogée par France 3, livre un début d'explication. « Quand le président de la République a promis un nombre supérieur de doses, tout le monde a fait des commandes. Finalement, on en a beaucoup moins, alors, c'est à nous de gére [...] Lire la suite