Covid-19 : faut-il s'inquiéter de la suspension de l'utilisation du vaccin d'AstraZeneca ?

L'utilisation du vaccin contre le Covid-19 d'AstraZeneca vient d'être temporairement suspendue en France. Faut-il s'en inquiéter ? "On peut rester rassurant, parce que toutes ces données rassemblées par l'Agence européenne nous confortent dans l'idée que ça arrive effectivement. L'Agence européenne a rappelé qu'il y avait des événements 'impliquant des caillots sanguins, certains présentant des caractéristiques inhabituelles', une baisse des plaquettes" par exemple, explique le journaliste et médecin Damien Mascret sur le plateau du 19/20, lundi 15 mars. L'exemple du Royaume-Uni Le médecin poursuit en rappelant que ces effets indésirables se sont produits sur "un très petit nombre de personnes ayant reçu le vaccin". "Tout cela était attendu, ce n'est pas nouveau scientifiquement, c'est simplement qu'aujourd'hui, le politique s'en est mêlé, c'est plus une décision politique", rappelle Damien Mascret, qui dit rester confiant. "Quand on regarde les données européennes, on n'a pas plus de caillots que dans la population non vaccinée", précise-t-il, tout en mentionnant le fait que le Royaume-Uni a vacciné "plus de 11 millions de personnes avec le vaccin AstraZeneca".