Covid-19 : il faut "revenir à un confinement assez strict, pour ne pas dire très strict", demande un médecin réanimateur

franceinfo
·1 min de lecture

"Il me semble qu'il n'y a pas d'autre choix que celui-ci : revenir à un confinement assez strict, pour ne pas dire très strict, de façon à casser la dynamique épidémique du coronavirus Covid-19", a déclaré mercredi 24 mars sur franceinfo Djillali Annane, chef du service de réanimation à l'hôpital Raymond Poincaré de Garches, dans les Hauts-de-Seine. "Les mesures en place aujourd'hui, on le constate objectivement et concrètement, sont insuffisantes pour enrayer la machine virale, il faut prendre des mesures supplémentaires."

>> DIRECT. Covid-19 : des "concertations" cet après-midi pour étendre le confinement au Rhône, à l'Aube et à la Nièvre, annonce Gabriel Attal

Comme tous ses confrères d'Ile-de-France, le Pr Djillali Annane alerte sur "la situation très critique" dans son service de réanimation. "Il n'y a plus quasiment plus de lits disponibles. Les nouveaux lits qu'on essaie d'ouvrir sont pris pratiquement dans l'heure qui suit par un nouveau patient et les sollicitations sont plus nombreuses que les places disponibles". Il estime revivre "la même situation critique" qu'il y a un an, avec la nécessité d'une "priorisation des patients que l'on admet à l'hôpital et que l'on admet en réanimation".

"La situation que vit l'Ile-de-France, d'autres régions vont à leur tour la vivre au fur à mesure que le variant britannique va continuer de se propager dans ces autres régions."

Pr Djillali Annane

à franceinfo

Le médecin de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi