Covid : "Il faut se réjouir" de la multiplicité des vaccins, juge la présidente de la HAS

·1 min de lecture

Avec le feu vert accordé au produit Janssen du laboratoire Johnson & Johnson, quatre vaccins contre le Covid-19 sont désormais autorisés en France. Face à cette profusion de vaccins, tous lancés en grande pompe, et à la polémique autour d'éventuels effets secondaires graves, certains Français s'inquiètent. "Il ne faut pas s’interroger mais se réjouir", a déclaré la présidente de la Haute autorité de santé, Dominique Le Guludec, au micro d'Europe 1. Selon elle, la diversité des produits disponibles est un atout de taille pour venir à bout de la pandémie. "Chaque vaccin a ses propriétés particulières. Le monde entier en a besoin, je considère cela comme une chance."

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation samedi 13 mars

"Evidemment un certain nombre de laboratoires ont essayé, tous n’ont pas réussi… ou pas réussi tout de suite", poursuit la présidente de la HAS qui s'attend à l'arrivée de nouveaux vaccins, candidats à la mise sur le marché. Le cas du laboratoire français Sanofi semble scruté avec attention, au moment où ce dernier lance les essais d'une deuxième formule après un échec cuisant : "On aura besoin de tous les vaccins. Nous examinerons le dossier Sanofi dès qu’il arrivera pour déterminer sa place dans la stratégie vaccinale."

Une "excellente" pharmacovigilance en Europe

Dominique Le Guludec s'est aussi exprimée sur le cas du vaccin AstraZeneca, dont l'utilisation a été suspendue en Islande, au Danemark et en Norvège après l'apparition d...


Lire la suite sur Europe1